22 mars 2016

Éperdument

Je crois que j’ai une certaine tendresse pour les films qui racontent des histoires d’amour impossibles. Elle, Anna est en prison (on ne sait pas trop pourquoi d’ailleurs); lui, Jean est directeur de la dite prison, marié et père de famille aimant. Elle est magnétique (c’est un fait!), il est attiré. Ils craquent...faisant voler en éclat tous les principes de la morale et de la loi. Au coeur des murs de cette prison, s’installent des rendez-vous clandestins (pas toujours très crédibles), des échanges de messages impulsifs et le poids du secret. 
Les critiques sont plutôt dures, reprochant au film un manque d’âme et de chair. Ce n’est pas mon ressenti. Les deux acteurs sont plutôt convaincants : Adele est égale à elle-meme, impulsive et solaire, incarnant ce personnage féminin énigmatique (manipulatrice ?). Galienne est parfait dans son costume de fonctionnaire de prison, emporté par cette histoire d’amour qui le dépasse, prêt à tout sacrifier, plein d’immaturité voire d’inconscience. La fin (et sa chanson pleine de sens) m’a laissée plus qu'émue ! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Ajouter votre avis, vos impressions, votre humeur :)